Sandro en interview exclusive pour la sortie de son single »Baila »

Sandro nous a accordé cette interview exclusive, « le petit môme » de la cité phocéenne a fait du chemin et nous raconte comment il est arrivé à ce single « Baila » qui est sorti depuis 15 jours et promu « tube de l’été »2014. Toute la team de rockanblues adore ce titre et ce garçon pas comme les autres…Merci à lui!

«Baila » est votre tout nouveau single, parlez nous un peu de ce titre ?

Tout d’abord merci de m’accorder cet interview exclusive : « Rendons à césar ce qui est à César. » Genèse :

En novembre 2013, Je suis venu à Paris avec Sidney H mon binôme et manager, un rendez-vous avait lieu avec Manuela Ganz & Samba Kante ce qui fût une chance dans ma vie…La rencontre avec Samba Kante à été humaine avant tout et artistique, c’est grâce à son flaire de détecteur de talent en devenir et sa vision du métier qu’il m’a tout simplement demandé de lui faire un titre Latino, il avait une intro, il a envoyé le son et j’ai immédiatement chanté une partie de la mélodie. Sa réaction fut immédiate « il a dit ok je veux ça et je te signe ».  Nous sommes rentrés au Studio A2C à Marseille, on a composé avec mon équipe et le titre « Baila » est né. Belle histoire qui ne fait que commencer…

Est- ce que vous pouvez nous parler un peu de vous ?

Je suis un enfant d’ immigré issu de la cité des quartiers Populaires de Marseille ( Cité Consolât) d’où sont également sortie José Anigo manager sportif de L’ OM et Cyri Abidi ex célèbre boxeur. Je suis  autodidacte et depuis toujours je souhaite m’en sortir. Le football m’as permis très jeune de me forger une mentalité de compétiteur et m’éviter de mal tourner  « comme certains de mes amis du banc de la maternelle « et la plupart des jeunes enfants d’immigrés des Barrios (quartiers populaires). Je me souviens même qu’à cette époque les sœurs de Sidney H ne voulait pas que l’on se fréquente ( Rires)…Puis j’ai eu une courte expérience dans le mannequinat à Paris et j’ai beaucoup côtoyé  le milieu de la nuit à St-Trop’ où j’ai connu l’ ex manager de la Voile Rouge qui est devenu depuis comme un grand frère. C’est là que je compose « Chica loca » mon 1er Single (sortie en 2012) et que je me consacre à la musique à 100%.

Comment êtes vous venu à la chanson ?

Chanter pour les Latins comme moi est une tradition qui se résume à 3 choses: la religion, le Football et la musique. C’est tout naturellement que ce don s’est transmis de ma grand mère, qui l’a transmis à ma mère, qui l’a ensuite transmis à ma sœur et moi.

Où vivez-vous ?

Après avoir habité, Paris, Cannes, Nice, St-Tropez et l’Afrique. J’ai posé depuis peu mes valises près de ma famille dans la région marseillaise .

Est-ce que vous préparez un  album ?

Nous travaillons sans cesse avec Sidney H et mon équipe, certains mois nous faisons 2 a 3 titres et à ce rythme nous devons avoir dépassé la vingtaine.  On ne sait jamais celui qui verra le jour,  on compose, on envoie à notre Producteur et Attache de Presse, donc on a peut être un album qui est prêt ?…

Quels sont les artistes que vous aimez ?

J’aime autant le Latino que la Soul ou la Pop rock, mes références sont Luis Miguel,  Steeve Wonder, Phil Collins et depuis quelques temps Pharell Williams.

Est-ce que vous aimeriez faire un duo et avec qui ?

Pharell Williams.

Une tournée d’été est-elle prévue pour « Baila » ?

Pour le moment la promo de Baila vient de démarrer, nous nous consacrons uniquement à cette promo puis le temps fera les choses …On ne peut pas aller plus vite que la musique (rires)…

 Votre qualité principale ?

Perfectionniste et déterminé.

Votre défaut principal ?

Hyper sensible.

Quelles autres activités avez -vous en dehors de la musique ?

La Sortie de « Chica Loca » en 2012 m’ a permis de commencer la musique et depuis Mai 2013 avec Sidney nous nous sommes consacrés uniquement à la musique. Depuis ma signature en Artiste Latino  à XKSProd je vis de la musique et mon rêve se réalise enfin…

Comment « Baila » est accueilli par le public ?

Pour le moment il y ‘a un bon démarrage tant auprès des DJ que du public … et avec cette interview cela se confirme (rire). Mais je reste vigilant car dans la musique rien n’est jamais acquis, d’un titre à un autre voir d’un album à un autre … C’est toujours le public qui décide…

A quelle question aimeriez-vous répondre ?

Suis-je content d’en être la ? Un grand Oui, nous avons beaucoup travaillé et nous avons été au plus loin de ce qu’ un artiste peut donner avec son équipe. La réussite du single n’est plus dans mes mains mais dans celle que lui réservera le public.

Quel est votre rêve musical ?

Celui un jour de faire le tour du monde d’aller à la rencontre des gens qui peuplent cette planète pour partager ma musique avec eux ….

Mettre un point final à cette interview semble banal, que met-on à la place ?

Longue vie à « Baila » à RockandBlues à mon Producteur et à toute l’équipe qui m’a fait confiance depuis le début. Merci !!!

SANDRO

 

Autographe SANDRO