Yseult en interview pour son nouvel album

13 février 2015 /

Yseult-cover-album

Son album est sorti le 5 Janvier 2015. On a eu un véritable « Coup De Coeur » pour Yseult et son album au son pop, electro, disco… Une énergie débordante qui se sent à l’écoute de cet album. Un mélange de chansons très différentes, qui lui vont à merveille. Nous avons donc voulu en savoir un peu plus sur Yseult… Et nous la remercions infiniment d’avoir bien voulu répondre à nos questions. Cliquez sur l’image pour accéder au Facebook d’Yseult.

Ton album est sorti en Janvier 2015, comment est-il accueilli par le public ?

Très très bien. Je suis contente. Les personnes qui me suivent depuis très longtemps ont su amener d’autres personnes qui me découvrent et qui aiment ce que je fais. Sur les réseaux sociaux, j’ai de bons retours sur l’album. Et les vues de « Bye Bye Bye »sont déjà à plus de 100 000. 

La chanson que tu as préféré enregistrer sur l’album et pourquoi ?

« Pour l’impossible ». Cette chanson est juste magnifique. Elle a un côté un peu mélancolique. C’est le moteur de mon album. Dans cette chanson on retrouve tous les sons de l’album.

Sortir un album aujourd’hui devient difficile, que ressens-tu à l’idée de l’avoir fait ?

C’est vrai, c’est plus comme avant. On ne vend plus des millions d’albums… C’est à moi de travailler dur pour essayer de vendre ma musique. Je vais faire de mon mieux et mettre toute mon énergie à défendre cet album. Je vais m’imposer comme je peux.

Une journée d’Yseult ressemble à quoi en ce moment ?

Je vis à Paris. Et mes journées en ce moment se résument à la promo de l’album. Presse, Tv, Phoner et Web… Je n’ai le temps de rien d’autres mais je ne vais pas me plaindre…

Quels sont les messages que tu as voulu faire passer dans ton album ?

Cet album a été réalisé en deux semaines, ce qui lui donne toute sa spontanéité. Je parle beaucoup d’amour, d’espoir, de sensibilité et de confiance en soi. Il me ressemble, et le message principal est l’amour sous ses différentes formes.

Quels sont tes projets pour 2015 ? La scène ?

Oui, la première partie d’une artiste au mois de Mars, je ne peux pas vous en dire plus, je vous laisse chercher (rires) !!! Puis les festivals cet été.

Ton rêve musical ?

Une victoire de la musique. Je n’ai pas envie d’une victoire pour la victoire. J’ai envie de la mériter, même si je mets 25 ans ou plus (rires). Je veux avoir une crédibilité dans la musique et dans la variété française. Je travaille dur tous le jours pour arriver à ça. Une victoire serait donc la consécration de mon travail.

Une qualité ?

Mon franc-parler, je suis sincère. Je dis ce que je pense, ce qui m’a valu parfois quelques désillusions. Je veux rester moi même envers et contre tout.

Un défaut ?

Ma timidité. Ce qui fait qu’encore aujourd’hui quand on me fait un compliment, je ne sais pas répondre. Je n’arrive pas à extérioriser ma joie. C’est très difficile d’être timide dans ce métier d’artiste. On ne me comprend pas toujours. La timidité est un vrai handicap parfois.

Tu as fais un duo avec Maurane sur son dernier album, comment s’est passée votre collaboration ?

Trop, trop bien !!! Maurane est une femme que je respecte. Je la considère un peu comme ma « tantine ». Elle suit tout ce que je fais et j’étais trop contente de pouvoir faire ce duo avec elle. C’était énorme !!!

Avec quel autre artiste aimerais-tu faire un duo ?

Un duo piano voix avec Soprano. Un duo très variété française. Un truc élégant. Un duo qui serait complètement décalé. Ce serait vraiment top de pouvoir faire ça avec lui.

Quels sont les artistes de la scène française que tu apprécies ?

Lescop, Talisco et mon chouchou du moment Vianney nommé aux victoires de la musique cette année.

Quel est pour toi la couleur de l’amour ?

Le rouge…

Mettre un point final à cette interview semble banal, que met-on à la place ?

L’histoire continue…

Propos recueillis par Valérie.